• Flottation par mousse

    Flottation par mousse

Flottation par moussage

Optimisation de la séparation par flottation à l'aide des méthodes chimiques de caractérisation des surfaces

La flottation est devenue une méthode de séparation solide-liquide efficace, reconnue dans le traitement des minerais et pour la séparation des pigments colorés (désencrage) dans le recyclage du papier. Les composants hydrophobes adhèrent davantage que les composants hydrophiles à la surface des bulles de gaz qui passent dans la dispersion aqueuse du mélange solide à séparer. Des agents moussants sont ajoutés au liquide dans le cadre de ce processus. Les particules hydrophobes s'accumulent dans la couche de la mousse à la surface où elles sont écumées. Nos instruments de mesure permettent d'analyser les processus interfaciaux et le processus de moussage, qui sont déterminants.

Applications importantes de la méthode par flottation

  • Traitement des minerais
  • Recyclage du papier
  • Traitement des eaux usées

Caractérisation des tensioactifs utilisés comme agents de collecte avec des tensiomètres

Dans de nombreux cas, les solides à séparer sont hydrophiles à la base et ne sont pas adsorbés sur les bulles de gaz. Les tensioactifs sont donc utilisés comme des agents dits de collecte. Ils s'adsorbent sur le groupe de molécules hydrophiles du solide à séparer de manière aussi sélective que possible. Ils peuvent ensuite s'adsorber avec leur partie hydrophobe sur l'interface gaz-liquide et faire remonter le solide.

Nos méthodes de mesure de la tension superficielle offrent une caractérisation complète de ces tensioactifs, par exemple en déterminant la concentration micellaire critique (CMC).

La flottation est un processus hautement dynamique. La mesure de la tension superficielle dynamique à l'aide de nos tensiomètres à pression de bulle est donc très utile. Elle fournit des informations sur la vitesse à laquelle les molécules de tensioactifs se déplacent dans le liquide et la vitesse à laquelle elles peuvent s'adsorber sur une interface.

Analyse de la mouillabilité du solide à l'aide des mesures d'angle de contact

L'énergie de surface de la poudre ainsi que sa fraction polaire et dispersive donnent des informations sur le caractère hydrophobe ou hydrophile de la poudre. Les mesures de ces variables à l'aide de la méthode de Washburn indiquent dans quelle mesure le revêtement hydrophobe est requis.

L'occurrence du mouillage entre le solide, le liquide et la bulle de gaz peut être déterminée avec certitude à l'aide des mesures de bulle captive. Avec cette méthode disponible pour tous nos instruments de mesure d'angle de contact de laboratoire, une bulle d'air est introduite sous le solide immergé dans le liquide. L'efficacité de l'agent de collecte peut être déterminée par l'angle de contact de la bulle. S'il est petit, le contact entre l'air et le solide, qui est requis pendant la flottation, est préféré au contact entre le solide et le liquide.

Mesure du pouvoir moussant, de la stabilité de la mousse et de la distribution granulométrique

Notre instrument de mesure d'analyse de la mousse Dynamic Foam Analyzer – DFA100 mesure le pouvoir moussant d'un liquide afin de contrôler l'efficacité de l'agent de moussage. La vitesse de déstructuration de la mousse est une variable importante, car pour obtenir un écumage efficace, le mélange mousse-particules doit rester sur la surface dans un état stable pendant un long moment. Cette vitesse de déstructuration est mesurée dans le cadre de mesures reproductibles de hauteur de mousse.

La formation de petites bulles de mousse est requise pour le processus de flottation. Cela conduit à une grande zone de surface interne de mousse et donc à une hausse de la capacité d'adsorption pour le solide à séparer. Notre méthode optique pour mesurer la structure de la mousse en fonction du temps et de la hauteur, fournit des informations importantes pour optimiser la taille des bulles.

Rapports d'application KRÜSS

AR267 : Foam behavior and foam stability of aqueous surfactant solutions

Le pouvoir moussant et le comportement de la stabilité des trois solutions de tensioactifs à faible pouvoir moussant sont caractérisés. Les mesures de rhéologie interfaciale comparatives indiquent une bonne corrélation entre les paramètres de rhéologie interfaciale et les données obtenues en mesurant la mousse.

Demande d’information