Méthode de la tige

La méthode de la tige permet de mesurer la tension de surface d'un liquide et la tension interfaciale entre deux liquides avec un tensiomètre à capteur de force.

La méthode de la tige est basée sur la méthode de la plaque de Wilhelmy, une tige cylindrique étant alors utilisée à la place d'une plaque. Cela permet de réaliser des mesures dans des récipients plus petits, ce qui entraînerait des effets secondaires néfastes si une plaque plus grande était utilisée. L'avantage de cette méthode réside donc dans le fait que les volumes d'échantillons sont plus petits. L'inconvénient est la longueur mouillée plus courte (égale à la circonférence de la tige), qui est associée à une force résultante plus petite et donc une résolution de mesure plus faible.