• Moules

    Moules

Mouillage par alliages

Mesure de l'angle de contact et de la tension superficielle des métaux fondus

Dans la fabrication et le traitement des métaux, la surface des alliages en fusion entre en contact avec d'autres surfaces comme des parois de four, des moules et des soudures. Différents niveaux de mouillage sont requis en fonction de l'application.

La tension superficielle et l'angle de contact sont les caractéristiques du comportement de mouillage des métaux fondus sur une surface solide. Nous avons développé des accessoires et des instruments de mesure pour réaliser des analyses de profil de goutte jusqu'à 1750 °C et mesurer ces propriétés. Nos équipements de mesure offrent également des options pour réaliser des mesures sous vide ou sans oxygène. Cela permet de simuler des conditions de processus réelles afin d'optimiser les alliages et leur mouillage.

Mouillage dans la récupération des métaux et la production des alliages

Le mouillage le plus faible possible de la paroi du four est requis lors du revêtement des métaux et des alliages. Le métal fondu adhérent à la paroi nuit au transfert de la chaleur et réduit le rendement. La mesure de l'angle de contact entre le métal fondu et le matériau de la paroi fournit des informations sur la mouillabilité. Si le mouillage est trop important, un contrôle approprié du processus peut l'éviter et permettre garder la paroi du mur propre.

Mouillage dans les processus de soudage

Le mouillage de la brasure joue un rôle important dans la soudure des pièces ou lors de la production d'assemblages électroniques. La soudure doit mouiller le point de brasure et rester sur le circuit imprimé, et ne doit pas s'étendre sur une grande surface. Le degré réel du mouillage est indiqué par l'angle de contact. La mesure de cette quantité peut prévenir les erreurs de fabrication coûteuses et réduire le nombre de pièces mises au rebut.

Mouillage et tension superficielle dans le moulage

Les moules doivent être parfaitement mouillés par le métal de manière à ce que la cavité du moule soit parfaitement remplie par le produit fondu solidifié. L'angle de contact entre le métal fondu et le moule fournit donc des informations importantes.

La tension superficielle très élevée des métaux peut causer l'arrêt du flux pendant le moulage. En conséquence, le moule n'est pas entièrement rempli et la pièce ne prend pas la forme appropriée après la solidification. Comme la tension superficielle et le mouillage dépendent fortement de la température, le moule peut être optimisé par un contrôle adapté du processus. La mesure automatique de la tension superficiellependant la montée en température avec le Drop Shape Analyzer – DSAHT est utile à cet égard. Une température de processus adaptée peut être déterminée ou la composition de l'alliage ajustée en se basant sur l'allure de la courbe obtenue.

Tension superficielle comme indication des forces de liaison métallique

Les forces interatomiques dans le métal en fusion sont responsables de la tension superficielle. La mesure de la tension superficielle permet donc de tirer des conclusions concernant les forces de liaison dans les alliages. En tant que procédé métallurgique, la mesure de la tension superficielle permet d'agir sélectivement sur la résistance des alliages.

Demande d’information