• Béton

    Béton

Production de ciment et de béton

Méthodes de mesure de la chimie des interfaces pour le comportement du matériau avant et après préparation

Sa dureté et sa longévité font du béton le matériau de construction industrielle n°1. En plus des principaux composants que sont le ciment, le gravier, le sable et l'eau, de nombreux additifs actifs sont introduits. Ceci garantit une production facile et des propriétés du matériau ajustés de manière spécifique. Nos instruments de mesure analysent les processus d'interface responsables de la dureté, de la capacité de mélange, du durcissement et de la teneur en air, et caractérisent la résistance à long terme pour le vieillissement du matériau durci.

Mesure de l'efficacité et de l'action dispersive des plastifiants

Afin de garantir une résistance élevée, la teneur en eau dans le béton doit rester faible. Plus importante encore, une bonne distribution des graviers permet d'obtenir un béton homogène et fluide. Les plastifiants sous forme de tensioactifs réduisent la tension interfaciale entre l'eau et la poudre dispersée à cette fin.

Afin de caractériser les tensioactifs, nos tensiomètres mesurent le degré de réduction de la tension superficielle de l'eau qui domine le mouillage de la poudre. De plus, la concentration micellaire critique (CMC), mesurée à l'aide de notre Force Tensiometer – K100, décrit l'efficience d'un tensioactif.

L'énergie de surface de la poudre et sa mouillabilité par l'eau sont également importantes pour l'évaluation générale de l'effet plastifiant. Nos tensiomètres mesurent les deux propriétés en basant sur les mesures de l'angle de contact à l'aide de la méthode Washburn.

Analyse chimique de surface des agents durcisseurs

Les agents durcisseurs sont des films de liquides hydrophobes qui sont appliqués sur la surface du béton. Ici, ils étanchéifient la surface et empêchent l'eau requise pour la prise de s'évaporer.

Il s'agit souvent d'émulsions de cire ou de paraffine dans lesquelles les tensioactifs sont utilisés pour la formation et la stabilisation. Vous pouvez déterminer la tension interfaciale entre la phase organique et la phase aqueuse à l'aide de nos tensiomètres. La mesure de la capacité émulsifiante et la stabilité de l'émulsion aidera à optimiser la qualité du produit.

Contrôle de la qualité du béton durci

Afin de résister au vieillissement, le béton fini doit être seulement légèrement mouillable par l'eau. Le béton contient donc souvent des additifs qui créent une surface hydrophobe et anti-adhésive. Les mesures de l'angle de contact avec nos instruments contrôlent les propriétés hydrophobes du béton.

La répétition des mesures sur une plus longue période fournit des informations sur la protection à long terme de la surface. Notre instrument mobile Mobile Surface Analyzer – MSA permet de mesurer l'angle de contact de manière non destructive sur site, même sur des surfaces verticales.

Analyse de l'effet des agents de démoulage

Les agents de démoulage forment un film de protection non mouillable hydrophobe sur le moule, garantissent que le béton sera démoulé proprement et empêchent le moule de coller. Pour cela, un agent de démoulage doit d'abord humidifier complètement le moule. Nos instruments de mesure d'angle de contact mesurent la mouillabilité du matériau de moulage par l'agent de séparation. Un angle de contact faible est une indication du bon mouillage requis.

L'angle de contact de l'eau est mesuré afin d'évaluer l'effet hydrophobe du film de l'agent de démoulage appliqué. Pour un film anti-adhésif, il doit être aussi élevé que possible.

Analyse de la mousse pour l'évaluation de la formation de la mousse

Le béton contient généralement des tensioactifs servant d'agents moussants afin de produire des poches d'air. Celles-ci garantissent une densité plus faible et augmentent la stabilité par rapport au gel, car l'eau piégée peut s'écouler dans les poches.

D'un autre côté, pour avoir une résistance élevée, les bulles d'air ne sont pas souhaitées. Dans ce cas, la formation de mousse, par exemple causée par l'utilisation de plastifiants, est évitée grâce à des agents anti-mousse.

Notre Dynamic Foam Analyzer – DFA100 mesure le pouvoir moussant et la stabilité de la mousse en se basant sur des mesures de hauteur de mousse reproductibles. Cela permet de caractériser la formation requise de la mousse due aux tensioactifs ainsi que l'effet des additifs anti-mousse.

Rapports d'application KRÜSS

AR267 : Foam behavior and foam stability of aqueous surfactant solutions

Le pouvoir moussant et le comportement de la stabilité de trois solutions de tensioactifs à faible pouvoir moussant sont caractérisés. Les mesures de rhéologie interfaciale comparatives indiquent une bonne corrélation entre les paramètres de rhéologie interfaciale et les données obtenues en mesurant la mousse.

AR224 : Dispersibility predictions - Some practical examples

L'énergie de surface des particules de noir de carbone avec différents revêtements et différents polymères est mesurée. Les données sont utilisées pour prévoir le degré respectif de miscibilité à partir de l'enthalpie d'adsorption calculée. Les tests d'agitation réalisés confirment largement ces prévisions.

Demande d’information