• Cartouches à jet d'encre

    Cartouches à jet d'encre

Impression jet d'encre

Optimisation de l'encre, du procédé d'impression et du substrat grâce aux méthodes issues de la science des surfaces

Alors que la technologie du jet d'encre décline dans les secteurs domestique et professionnel, les applications industrielles enregistrent une forte croissance. Grâce à la multitude de combinaisons de types d'encres et de substrats possibles, ainsi qu'aux faibles coûts d'installation, l'impression jet d'encre est un procédé très flexible. La qualité dépend énormément du contrôle des têtes d'impression, du comportement de projection des gouttelettes et de la distribution des gouttelettes sur le substrat ainsi que la mouillabilité de ce dernier. La méthode d'observation des gouttes et l'évaluation de la tension superficielle statique et dynamique de l'encre ainsi que les propriétés de surface du substrat sont des applications types de nos instruments de mesure.

Applications courantes de l'impression jet d'encre

  • Impression d'emballage et marquage individuel
  • Impression sur des céramiques, décors et verre
  • Revêtements de sols
  • Impression textile
  • Circuits imprimables
  • Impression 3D

    Optimisation de l'encre et du procédé d'impression grâce à l'observation des gouttes

    L'observation des gouttes est l'examen des gouttes d'encre juste après leur éjection de la tête d'impression. Dans l'idéal, les buses piezo de la tête d'impression sont contrôlées directement par l'instrument de mesure. Ainsi,  le comportement de la goutte peut être observé en tant qu'effet direct de l'onde de forme définie. La nouvelle méthode à double lumière stroboscopique bicolore permet d'effectuer des mesures précises du volume, de la vélocité, de la longueur de la queue et de la formation de gouttelettes satellites. Les résultats permettent d'apparier les paramètres d'impression à la formulation de l'encre de manière ciblée afin d'atteindre des résultats d'impression de haute qualité.

    Contrôle du comportement de mouillage de l'encre avec la tension superficielle statistique et dynamique

    La formation et la diffusion de gouttes sont contrôlées principalement par la tension superficielle de l'encre qui est souvent diminuée par les tensioactifs. Nos tensiomètres aident à ajuster la concentration de tensioactifs en mesurant la tension superficielle statique. La concentration micellaire critique (CMC) montre l'efficacité du tensioactif et peut être mesurée automatiquement à l'aide d'une grande plage de concentration.

    Optimiser le mouillage de l'encre signifie réguler la vitesse à laquelle le tensioactif diminue la tension superficielle. Pendant l'éjection de l'encre, la tension superficielle doit être suffisamment élevée pour permettre une récupération du ménisque à l'intérieur de la buse et ainsi garantir une formation de la goutte appropriée. Cependant, après un temps de projection très court, la tension superficielle doit être suffisamment faible pour garantir un mouillage approprié du substrat. Nos tensiomètres à pression de bulle surveillent le comportement dynamique de la tension superficielle sur une grande plage de vitesse.

    Évaluation de la mouillabilité du support d'impression et de l'effet du traitement de surface

    L'énergie de surface du substrat définit la mouillabilité et contrôle en partie l'adhésion entre l'encre et les substrats tels que le papier ou le plastique. Nos Drop Shape Analyzers déterminent l'énergie de surface et fraction polaire et dispersive. Ce profil d'énergie sert à optimiser les étapes de préparation de la surface tels que le traitement au plasma ou le traitement corona.

    Comme l'impression jet d'encre dose des gouttes d'environ 100 pL sur un substrat, notre unité de micro-dosage en picolitres, l'optique et la caméra haute vitesse peut caractériser ce processus de mouillage dans des conditions de mesure très proches de la réalité.

    Éviter la mousse à l'aide de mesures d'analyse de la mousse

    Lorsque des tensioactifs sont impliqués dans des processus dynamiques, la formation de mousse peut poser problème. Notre Dynamic Foam Analyzer – DFA100 offre des méthodes hautement reproductibles pour mesurer la formation de mousse, stable ou instable. Cela en fait un outil puissant pour optimiser des agents anti-mousse ajoutés à l'encre.

    Rapports d'application KRÜSS

    AR269 : Investigating the foam-inhibiting effect of antifoaming agents in printing lacquers

    Pour éviter les nombreux problèmes de qualité dus à la mousse, des agents anti-mousse sont ajoutés aux encres d'impression et vernis aqueux. L'efficcacité de deux agents anti-mousse à base de silicone est analysée et comparée en mesurant la hauteur de la mousse en fonction du temps.

    AR267 : Foam behavior and foam stability of aqueous surfactant solutions

    Le pouvoir moussant et le comportement de la stabilité de trois solutions de tensioactifs à faible pouvoir moussant sont caractérisés. Les mesures de rhéologie interfaciale comparatives indiquent une bonne corrélation entre les paramètres de rhéologie interfaciale et les données obtenues en mesurant la mousse.

    AR256 : How plastics lose their hydrophobia

    L'augmentation de la polarité de surface suite à un traitement à l'ozone est démontrée à l'aide de la mesure de l'angle de contact. Les résultats montrent également la dépendance du degré d'activation de la surface sur la durée du traitement.

    AR221 : Wettabilities and Surface Tension of Different Paper Types

    Le changement rapide de l'angle de contact décrit l'absorption dans le papier poreux, dont la capillarité est également mesurée avec la méthode de Washburn. Pour le papier avec un revêtement, un comportement hydrophile différent est observé en déterminant l'énergie de surface.

    Demande d’information