• Appareil de forage

    Appareil de forage

Récupération assistée des hydrocarbures (RAH)

Technologie de caractérisation interfaciale pour l'exploitation efficace de sites pétroliers

La découverte d'immenses nouvelles réserves de pétrole brut est de moins en moins fréquente et les coûts toujours plus élevés. Pour cette raison, l'augmentation du rendement des réserves de pétrole brut existantes présente un intérêt croissant. Malheureusement, le pétrole à l'intérieur d'un réservoir est en grande partie bloqué dans le milieu poreux du réservoir. Pour exploiter ce pétrole, il faut utiliser les méthodes de récupération tertiaire du pétrole (ou récupération assistée des hydrocarbures). Nos instruments scientifiques de caractérisation de surface et d'interface aident à rendre ces méthodes plus efficaces et moins coûteuses.

Formation d'émulsions eau-huile pour l'inondation chimique

Dans la méthode dite d'inondation chimique, une solution de tensioactifs est pompée dans le réservoir pour récupérer le pétrole présent sur les parois et former une (micro)émulsion pétrole-tensioactif qui peut être transportée facilement vers la surface. Pour cela, les tensions interfaciales entre le pétrole et la solution de tensioactif doivent être dans une gamme bien en dessous de 1 mN/m.

Notre Spinning Drop Tensiometer - SDT permet de mesurer les tensions interfaciales jusqu'à 10-6 mN/m. Les résultats fournissent des informations pour aider à modifier les solutions de tensioactifs afin d'ajuster la tension interfaciale pour tous les sites pétroliers spécifiques. L'instrument surveille également la température en fonction de la tension interfaciale, qui est importante du fait des grandes différences de température attendues entre le réservoir de pétrole et la surface de la Terre.

Caractérisation des tensioactifs

Pour déterminer les caractéristiques des tensioactifs utilisés dans la récupération assistée des hydrocarbures, les techniques de mesure de la tension superficielle les plus courantes telles que la méthode de plaque de Wilhelmy sont utilisées. Une détermination exhaustive et entièrement automatique de la concentration micellaire critique (CMC) sert à décrire l'efficacité d'un tensioactif.

Mesure des conditions de pression et de température du réservoir de pétrole

Pour le développement futur des techniques d'exploitation du pétrole, l'analyse des surfaces et leur comportement de mouillage dans des conditions thermiques et de pression du réservoir est indispensable. Des mesures de la tension interfaciale appropriées avec la méthode de la goutte pendante peuvent être réalisées avec notre unité de mesure sous haute pression.

Les mesures d'angle de contact avec la même unité fournissent des informations sur le comportement de mouillage et d'adhésion entre le pétrole brut et la pierre.
Comme la quantité de liquide requise diminue fortement lors du transport du pétrole avec de la mousse, l'analyse de la mousse à haute pression peut être utilisée pour la récupération assistée des hydrocarbures.

Rapports d'application KRÜSS

AR276: Interfacial rheological measurements on crude oil emulsions

Lors de la production de pétrole, des émulsions pétrole/eau se produisent. Elles sont brisées en utilisant des désémulsifiants qui diminuent la corrosion ainsi que la viscosité lors du pompage. Les analyses de rhéologie interfaciale sur les asphaltènes montrent comment la qualité des désémulsifiants peut être prédite grâce au module de conservation E'. Les résultats pour différents désémulsifiants sont corrélés avec leur efficacité dans le drainage de l'eau et la réduction de la puissance de pompage.

AR273 : Ultralow interfacial tension in enhanced oil recovery (EOR)

L'inondation chimique, une méthode de récupération assistée des hydrocarbures, requiert une tension interfaciale très faible entre le pétrole et l'eau. Dans l'idéal, cela conduit à la formation d'une microémulsion qui mobilise au mieux le pétrole adhérant dans le réservoir.

AR227 : Phase boundaries under pressure

Une cellule à haute pression est utilisée pour évaluer la dépendance de la tension interfaciale entre le pétrole et l'eau et de leurs densités respectives sur une pression jusqu'à 300 bars (env. 4000 Psi).